Pacte Malien pour la Refondation : Une nouvelle plateforme politique lancée

Le paysage politique malien s’enrichit d’un nouveau regroupement politique dénommé Pacte Malien pour la Refondation (PMR). Ses responsables étaient face à la presse ce 12 janvier 2019, à la Maison des Aînés pour son lancement.

L’objectif de cette plateforme ouverte à tous les Maliens est de refonder l’Etat malien à travers un dialogue national. Dans une déclaration lue par Modibo Kadjoké, président de l’Alliance Pour le Mali (APM-Maliko), les initiateurs expliquent leur motivation par la situation critique du pays. « L’Etat malien est dans une crise profonde, durable et dangereuse. La situation sécuritaire, politique, économique et sociale, les conflits intercommunautaires fratricides, la dégradation continue des conditions de vie des populations maliennes, la perte de confiance des citoyens à l’égard des institutions de la République et de la classe politique, les trafics criminels en tout genre, le risque de partition du Mali et d’effondrement de l’Etat, sont des réalités quotidiennes que vivent les populations maliennes et qui exigent des réponses fortes et urgentes qu’on ne retrouve ni dans le programme politique de la majorité gouvernante, ni dans ceux de la plupart des regroupements politiques.

Face à ce grave péril en la demeure et en l’absence de propositions politiques à même de relever les défis majeurs auxquels notre pays est confronté, des patriotes maliens ont décidé de créer le Pacte Malien pour la Refondation (PMR) ».

Il s’agit donc pour les partis politiques et associations membres du PMR d’œuvrer à la tenue d’un dialogue national refondateur, qui permettra aux Maliens de revisiter les institutions de la République et les pratiques démocratiques en cours afin de proposer les réformes institutionnelles et de gouvernance indispensables, ainsi que les réponses endogènes adéquates pour la résolution des maux dont souffre le Mali. Le point de presse était animé par Modibo Kadjoké, président de l’Alliance Pour le Mali (APM-Malliko) en présence de l’ancien Premier ministre, Modibo Sidibé, président des FARE, Oumar S. Koné du Bloc pour le Redressement et le Développement du Mali (BRDM) et Mamadou Coulibaly du regroupement Alliance pour le Mali.

Daouda T. Konaté

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *