Pharmacie Populaire du Mali : Validation des besoins de l’année 2017

C’est à travers un atelier tenu le 20 février dernier que les responsables de la Pharmacie Populaire du Mali (PPM) et les représentants de l’ensemble des services concernés ont validé l’estimation des besoins en médicaments pour l’exercice 2017.

Pour le Directeur Général de la Pharmacie Populaire du Mali (PPM), Dr Moussa Sanogo, l’estimation des besoins en produits pharmaceutiques représente un défi majeur au Mali. Ce, au regard des multiples contraintes parmi lesquelles on peut citer l’absence d’une procédure nationale écrite de quantification.

L’insuffisance dans la satisfaction des besoins exprimés à tous les niveaux de la pyramide sanitaire et l’absence des besoins de façon détaillée, sont entre autres motifs qui ont encouragé l’organisation de cet atelier, tenu en présence des partenaires du Mali dont l’USAID à travers le programme SIAPS (Systèmes pour l’amélioration de l’accès aux produits pharmaceutiques).

Au nombre des grands besoins étudiés lors de cette rencontre, figure le projet d’installation des entrepôts modernes de la PPM à Bamako, Koulikoro, Mopti et Kayes. Selon Dr Moussa Sanogo, un investissement important sur les magasins déjà existants à Bamako et dans les régions est aussi prévu, toujours courant l’année 2017.

Aussi, la PPM procédera à l’achat de nouveaux véhicules et à la rénovation de son département galerie : Le volet industriel de la Pharmacie Populaire du Mali qui est un établissement public à caractère industriel et commercial. « Cet effort traduit notre volonté de moderniser le fonctionnement de la PPM pour un accomplissement de sa mission de service public », a dit Dr Moussa Sanogo.

Dr Evi Jean Bevel, le Directeur pays de ce programme  USAID au Mali, s’est félicité de l’organisation de cet atelier par la PPM. Selon lui, le programme qu’il pilote collabore avec ce département depuis 2011, année de son intervention au Mali. A noter que l’atelier est cofinancé par la PPM et son partenaire SIAPS/Mali.

Modibo L. Fofana

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *