Pour sauver le Mali : Voici la ‘’Convergence de générations» !

Regroupés au sein d’une plateforme dénommée ”Convergence de génération’’, des cadres de différents profils – politiques, technocrates, professeurs, docteurs – ont affiché leur ambition de sortir le Mali de l’ornière en mettant leurs expériences à cette fin. La rencontre de lancement s’est déroulée le samedi 31 octobre dans la salle des conférences de DFA Communication en présence de ses initiateurs, dont Cheick Boucadry Traoré, d’anciens ministres comme Me Ismaël Konaté, Jean Marie Idrissa Sangaré…

Le mot d’ordre de la ‘’convergence de générations’’ est le Mali, rien que le Mali, un pays de plus en plus malade de ses propres fils. Ses initiateurs sont conscients que ce pays leur a tout donné comme à tant d’autres et tous doivent se ressaisir pour le lui rendre en retour.

Pour Cheick Boucadry Traoré, c’est un pléonasme que de déclarer que le Mali est malade. Nous avons laissé nos repères jusqu’à nous retrouver dos au mur. Mais il n’est jamais tard de se lever pour bien faire. La seule obligation qui incombe alors à toutes et tous est de se mettre ensemble, s’accepter, se donner la main pour la cause de la nation.

Mamadou N’Diaye déplore que les Maliens confondent encore la politique et la façon de faire la politique. Une clarification s’impose, à son entendement.

Le Mali regorgeant de cadres valables, dont certains sont sollicités ailleurs, pourquoi pas les amener à mettre leurs compétences au service de la nation ?

Avec deux coups d’Etat en dix ans, des président ‘’bombardés’’, des cadres frustrés…le Mali, a laissé entendre Me Mamadou Ismaël Konaté, est la nation la plus meurtrie. Il est grand temps de combattre l’individualisme et d’ouvrir le couloir collectif pour sauver le pays.

L’initiative de cette plateforme est un projet réfléchi depuis des années selon l’ancien ministre Jean Marie Idrissa Sangaré. Pour lui, leur génération a raté le train démocratique et est resté sans rien faire. Cette plateforme doit pouvoir rassembler et ouvrir des couloirs pour d’autres générations pour la cause du Mali.

Drissa Togola

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *