Production de fer à Béton au Mali : IMAFER ambitionne de doubler sa capacité de 6000 tonnes/mois

Le Ministre du Développement Industriel continue ses visites dans les unités de productions industrielles du Mali.  Le vendredi 03 mars 2017, c’était le tour de l’IMAFER, une unité de production de fer à béton située à Tienfala  sur la route de Koulikoro. A  l’issue  d’une visite guidée des installations dirigée par le Directeur Général Adjoint de l’usine, Bassim Réda, le ministre Mohamed Ali Ag Ibrahim s’est entretenu avec les dirigeants). C’était en compagnie du Directeur de cabinet du gouverneur de la région de Koulikoro.

L’IMAFER, démarrée en 2012,  est une unité de production de fer à béton au Mali. Elle emploie actuellement 300  travailleurs permanents, comprenant 200 maliens, 70 indiens et 30 ressortissants de la sous-région ouest-africaine. L’unité industrielle utilise essentiellement comme matière première, la ferraille de récupération  locale et importée des pays voisins. Dans son cahier de charge, elle a promis de  procéder à l’extraction de minerais de fer local pour  alimenter son unité de production de fer à béton. Laquelle souffre énormément de la faible fourniture de matières premières.

Le DGA d’IMAFER a indiqué que présentement, son unité industrielle produit 6000 tonnes de fer à béton par mois. Une capacité que Bassim Réda espère doubler avec l’installation de plusieurs fourneaux  et  l’augmentation de matières premières pour atteindre les 18 000 tonnes. Mais selon lui, la difficulté essentielle que connaît sa société est le déficit de matières premières.  Il redoute également l’impact négatif du fer à béton importé. C’est pourquoi, il a tenu à rassurer que son unité produit de la bonne qualité  de fer qui n’a rien à envier à ceux importés de l’étranger.

Le ministre du Développement industriel, en prenant bonne note des doléances des  responsables de l’usine, a promis d’être  leur interlocuteur   auprès  de ses collègues en charge des mines, de l’énergie  et de l’environnement  pour permettre  la résolution de toutes les questions transversales auxquelles l’usine est confrontée. Ce, afin de leur permettre d’atteindre leurs objectifs de production optimum. En revanche, Mohamed Ali Ag Ibrahim  leur  a recommandé   de produire dans  les normes internationales de  qualité, tout en demeurant très regardants  sur la sécurité  et le bien-être des travailleurs.

Il a affirmé  que  son département œuvre pour l’application des idéaux de la politique industrielle chère au Chef de l’Etat, Ibrahim Boubacar Kéita.

Gaoussou M Traoré

One Response to Production de fer à Béton au Mali : IMAFER ambitionne de doubler sa capacité de 6000 tonnes/mois

  1. Salut j’aime votre atreptise pour a le faire mon stage chez vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Site réalisé et hébergé par: Oxadel
Montrer les boutons
Cacher les boutons