Programme de développement institutionnel, 2ème génération : Le programme de travail 2017 à l’étude des cadres

Le Commissariat au Développement Institutionnel (CDI) organise depuis hier mercredi à Badalodge, une réunion interministérielle de préparation du programme de travail 2017 pour la mise en œuvre du plan opérationnel de la deuxième génération du programme de développement institutionnel (2017-2021).cdi-badalodge-01
Depuis un certain temps, le Commissariat au Développement Institutionnel multiplie les consultations dans le cadre de la formation du nouveau programme de développement institutionnel (PDI 2). La réunion interministérielle de préparation du programme de travail 2017 pour la mise en œuvre du plan opérationnel de la deuxième génération du programme de développement institutionnel (2017-2021) qui prend fin ce jeudi 29 septembre à Badalodge, s’inscrit dans ce contexte. Selon le Commissaire au Développement Institutionnel, Abraham Bengaly, cette réunion vise deux objectifs complémentaires. « Elle vise à aborder avec les principaux acteurs de la reforme, la question de savoir intégrer les différents chantiers de réforme dans une démarche aussi unifiée que possible. Elle se veut donc une traduction pratique de la stratégie du PDI 2. Elle vise également à formuler un programme de travail interministériel où chacun des acteurs sera impliqué et connaîtra son rôle ».
Le Commissaire a beaucoup insisté sur le renforcement de la convergence des différents processus de réforme en cours dans l’administration malienne. « Les réformes vous appartiennent. Le CDI est à un niveau stratégique de coordination. Il ne peut pas y avoir de réforme sans dialogue. C’est pourquoi le CDI multiplie les rencontres. Le PDI a été conçu pour l’administration. Nous souhaitons que chacun reste dans son rôle », a-t-il souligné. A en croire Abraham Bengaly, l’amélioration du fonctionnement des institutions et de la performance des administrations publiques est au cœur des préoccupations des plus hautes autorités du pays notamment le Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta.
Chiaka Doumbia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *