Projet de formalisation des acteurs du commerce de détail : Plus de 10 milliards FCFA pour sécuriser les activités du secteur

Le gouvernement du Mali, en initiant le projet d’appui aux commerçants détaillants en 2005, croyait qu’un encadrement du secteur du commerce en détail permettrait de lutter contre la pauvreté par la création d’emploi et de richesse. Plus de dix ans après, les résultats de ce projet qui a connu trois phases, sont probants et encourageants. Pour renforcer ces acquis, un nouveau projet d’assistance dénommé projet de formalisation des acteurs du commerce de détail (PROFAC) a été élaboré pour une durée de 4 ans avec un coût de 10.155.000.000 FCFA. Le secrétaire général du ministère du commerce, M. Mohamed Ichrach a présidé mardi 10 janvier 2017, l’atelier de validation du document du PROFAC en présence des acteurs du commerce en détail.Commerce 001
Le projet d’appui aux commerçants détaillants lancé en 2005 a enregistré des résultats dans les domaines du financement, de la formation, de l’information, de la sensibilisation mais aussi dans le renforcement du partenariat, notamment en ce qui concerne l’accessibilité des commerçants détaillants aux banques et aux institutions de microfinance.
Selon le secrétaire général du ministère du commerce, au regard des résultats obtenus et de l’engouement suscité par le projet auprès des bénéficiaires, le département du commerce, sous la houlette de M. Abdel Karim Konaté dit Empé, a commandité une étude rétrospective des trois phases du projet. Le document produit par le Cabinet Benco Faso, en charge de l’enquête, a suggéré la poursuite du projet tout en l’élargissant aux autres acteurs du commerce. C’est pour répondre à ce besoin que le Projet de formalisation des acteurs du commerce de détail (PROFAC) a été élaboré pour non seulement renforcer les acquis des trois premières phases et poursuivre l’élan enclenché en vue de formaliser le maximum de commerçants détaillants, mais aussi pour sécuriser leurs activités et fournir aux citoyens des produits de qualité.
Le PROFAC s’adresse aux commerçants détaillants, adhérents des centres de gestion agréés (CGA), aux femmes exerçant dans le domaine du commerce des produits et aux commerçants victimes de la crise de 2012, dans les régions administratives de Mopti, Tombouctou, Taoudeni, Gao, Kidal et Ménaka. Couvrant l’ensemble du territoire national, le PROFAC dont le financement s’élève à 10.155.000.000 FCFA pour quatre ans, sera mis en œuvre par la Direction Nationale du Commerce et de la Concurrence.
Modibo Fofana

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *