Projet Emploi-Jeune pour la Paix : L’APEJ organise une session de formation à Mopti

Une session de formation en gestion de projet a regroupé ce mardi 2 juin 2020 à la mairie de Konna plusieurs acteurs dans le cadre des activités du «Projet Emploi-Jeune pour la Paix» initié par les Agences des Nations Unies à savoir, le PNUD, la FAO et ONU Femmes.

La cérémonie d’ouverture de la formation a regroupé le Sous-préfet de Konna, le Maire, le Coordonnateur régional de l’APEJ à Mopti, M. Mahamadou Tamboura et plusieurs autres responsables locaux comme les organisations faîtières des femmes et des jeunes.

Selon le Sous-préfet de Konna, ce programme contribue à la lutte contre la pauvreté dans les zones vulnérables. Toute action visant cet objectif, directement ou indirectement, intéresse les autorités régionales et locales et commande par conséquent, soutien, appui et accompagnement.

Le Projet «Emploi-Jeune pour la paix» initié par le gouvernement malien et ses partenaires avec l’appui financier de Peace Building Fund (Fonds de consolidation de la paix des Nations Unies) vise à créer des opportunités d’emplois pour les jeunes en vue de stabiliser le centre du pays.

Pour le Sous-préfet, la jeunesse locale qui bénéficie de ce programme doit y mettre toute son abnégation, car il s’agit de son avenir. Les opportunités qu’offrent l’APEJ et d’autres partenaires dans ce sens doivent mériter, de la part des jeunes une attention particulière. Et le succès de la jeunesse pourra davantage motiver les initiateurs à faire mieux dans la prise en charge des futurs bénéficiaires.

Dans son intervention, il a remercié l’APEJ et tous ses partenaires pour le choix porté sur la Commune de Konna pour abriter cette session de formation en Gestion de projet afin de permettre aux jeunes de se familiariser avec les modules tels que le marketing, la comptabilité, le calcul des coûts, l’approvisionnement et la gestion des stocks d’entreprise qui concourent à la réussite des projets de création d’entreprise et à la pérennisation des entreprises déjà créées.

Ce programme a permis la réalisation d’un chantier école, la réhabilitation d’une piste rurale à Konna exécutée par l’Agence pour la Promotion de l’Emploi des Jeunes, entre autres.

Depuis 2019, les localités de Konna, Ouroubé-douddé et Korombana ont bénéficié de certaines activités dudit projet confié à l’APEJ. Il s’agit des travaux à hautes intensités de main d’œuvre (HIMO), des activités génératrices de revenus (AGR), etc. Il est basé sur l’hypothèse que l’épanouissement économique des jeunes, couplé avec leur épanouissement social et « politique » au sein des communautés par un rôle accru dans la prise de décision, est à même de réduire l’implication de certains d’entre eux dans la violence armée et peut être un facteur de stabilité et de pacification du Mali.

Il est mis en œuvre conjointement entre l’équipe-pays du Système des Nations Unies au Mali à travers le PNUD, la FAO et l’ONU Femmes en étroite collaboration avec le Ministère de l’Emploi et de la formation professionnelle et celui des collectivités territoriales dans deux cercles de la région de Mopti où des interventions complémentaires d’autres acteurs sont prévues.

Il vise dans sa composante amélioration de la situation économique, l’emploi saisonnier de 500 jeunes à risque à travers leur engagement dans les travaux à haute intensité de main d’œuvre (HIMO) et 400 dans les activités génératrices de revenus (AGR) au niveau de six communes des cercles de Mopti et Tenenkou.

La mise en œuvre de ces activités par le ministère de l’emploi et de la formation professionnelle à travers l’Agence pour la Promotion de l’Emploi des Jeunes (APEJ) sera faite dans 06 communes des cercles de Mopti et de Tenenkou à savoir Konna, Korombana, Ouroubé-Doundé, Tonguéré-coumbé, Diafarabé et Ténenkou pour un montant global de 177 429 760 FCFA.

L’objectif est d’améliorer la situation économique des jeunes marginalisés dans la région de Mopti à travers la mobilisation et l’encadrement de 500 jeunes dans les travaux à haute intensité de main d’œuvre et l’octroi de micro-subventions aux 400 jeunes dont 160 filles. En outre, 4 unités seront mises en place pour la transformation des produits locaux.

La situation des activités HIMO porte sur le traitement des nids de poule de la route Konna-Balèwo et la canalisation des eaux usées. A Oroubé-Doudé, il porte sur la réfection de la route Sendegué-Barkanelbi longue de 10 km (remblayage des trous) et la réfection de la route Sendegué-Barkanelbi longue de 15 km (déblayage des cailloux).

A Korombana, il s’agit du désensablement de la route principale de Korentzé et l’organisation des journées de salubrité. A Tenenkou le projet porte sur le débouchage du quai de Tenenkou, la protection de la digue de ceinture de Diafarabé longue de 3 km ainsi que le curage et le nettoyage des caniveaux. A Toguéré, il porte sur le désensablement du fleuve à Diaka « Maayokumbe ».

CICOM APEJ

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *