Projet « Espoir pour la jeunesse » de BØRNEfonden Mali : Un bilan positif

La clôture du projet « Espoir pour la jeunesse » a été l’objet d’une modeste cérémonie à l’hôtel Salam. C’était le jeudi 1er décembre 2016 sous la présidence d’Amadou Koïta, Ministre de la Jeunesse et la Construction Citoyenne.bornefonden_mali-001
Le projet « Espoir pour la jeunesse » a été lancé par l’ONG internationale BØRNEfonden à la suite des constats faits de l’inexpérience et de l’inadéquation de la formation aux exigences du marché de l’emploi. Selon André Simenenge, Directeur pays de Bornefonden, chaque année environ 180.000 jeunes ruraux arrivent sur le marché du travail avec des difficultés extrêmes à trouver des débouchés professionnels. La plupart de ces jeunes ne s’intéressent plus à leur place dans la société, étant donné que l’on ne leur accorde pas de place. Et d’ajouter qu’ils n’ont plus l’amour du pays et du village, ignorant souvent les valeurs fondamentales de la tolérance, de la paix, du service volontaire, du respect de l’autre et du bien public.
Pour résoudre ce paradoxe et relever les défis de la hausse de la productivité agricole et de la croissance économique rurale, il a été jugé opportun de travailler avec les jeunes pour les jeunes et par les jeunes à travers le renforcement de la citoyenneté, l’implication et la participation des jeunes, l’acquisition des savoir, savoir-faire et savoir-être et le renforcement de l’employabilité. « C’est cela qui a toujours constitué la préoccupation importante de BØRNEfonden dans toutes ses zones d’intervention : faire des jeunes des citoyens responsables et moteurs du développement socioéconomique de leurs communautés. Le projet HOPE que nous sommes en train de clôturer, a permis à BØRNEfonden de passer d’environ 45.000 jeunes impactés à plus de 56.000 jeunes dynamiques socio-professionnellement insérés », a expliqué le Directeur pays de l’ONG.
Le Ministre de la Jeunesse et de la Construction Citoyenne a salué les efforts louables de BØRNEfonden pour faire de la jeunesse un vecteur de développement. « Merci à BØRNEfonden pour son accompagnement à la formation des jeunes. Le gouvernement vous dit merci à travers ma voix. Faisons de la jeunesse une opportunité de développement ».
Ce projet intervenait dans les régions de Sikasso et Koulikoro. Les bénéficiaires ont exprimé leur épanouissement grâce à BØRNEfonden.
Aïcha Goïta est transformatrice de produits agricoles. C’est grâce à ce projet qu’elle peut avoir 100 000 Fcfa.
Pour rendre ce projet possible, l’ONG a travaillé en collaboration avec les services de l’Etat, les ONG ASDAP, AJA, le cabinet 4E Conform, l’IMF Kafo Jiginew, ICRISAT et les associations de jeunes à tous les niveaux.
Modibo Fofana

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *