Promotion du genre en Commune IV du district de Bamako : Le PDR s’engage pour l’autonomisation économique des femmes

Partenaire pour le Développement Rural (PDR) a lancé le 26 novembre 2016 sur le terrain de football de Sibiribougou, un projet pour l’autonomisation économique des femmes de la Commune IV du district de Bamako.pdr-001
Intitulé « Travailler en partenariat pour renforcer l’autonomisation économique des femmes dans les thématiques du PAOSC II, à savoir le dialogue politique, l’analyse des politiques de développement, le contrôle citoyen de l’action publique, le plaidoyer/lobbying et les études dans la commune IV du district de Bamako », ce projet consiste à rendre efficace le développement socioéconomique des femmes à travers l’éducation, la santé, l’agriculture, l’élevage et la pêche. Selon Lamine Kamissoko, Président de l’ONG PDR, les autorités communales doivent comprendre que les femmes sont des leviers essentiels pour le développement économique de toute société et tous les moyens doivent être mis en œuvre pour lever le frein à leur autonomisation économique. « Renforcer l’autonomisation économique des femmes est une condition indispensable à l’instauration d’un développement durable et d’une croissance économique », a-t-il ajouté. Pour Fraba Kamissoko, ce projet permet d’aider les femmes de la Commune IV à contribuer pleinement au développement durable de leur commune. Cela, à travers des formations, des conférences, des séminaires, des ateliers et des débats. Assane Koné, au nom du PAOSC II, a appelé tous les acteurs au développement de la Commune IV à faire en sorte que les femmes puissent tirer profit de ce projet. Après avoir salué l’initiative, la représentante du maire de la Commune IV, Mme Touré Dédéou Touré, a invité les femmes à s’approprier ce projet.
Quant à Mme Touré Oumou Dao, Représentante de la Directrice Régionale de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille du District de Bamako, elle a également invité les femmes de la Commune IV à s’engager dans la réussite de ce projet.
Ousmane Ballo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *