Promotion du partenariat économique : Industriels algériens et maliens se rencontrent

En vue de promouvoir un partenariat  gagnant-gagnant entre nos deux pays, un groupe d’industriels algériens et maliens se sont  rencontrés à Bamako. C’était  le jeudi 23 février dans la salle de Conférence du Ministère du Développement Industriel, sous la présidence du Chef du département.

Etaient présents,  Ali Haddad, président du Forum des chefs d’entreprise (FCE), la principale formation patronale algérienne, l’ambassadeur de l’Algérie au Mali, les représentants de l’Organisation patronale du Mali et le président fondateur du Forum de Bamako, Abdallah Coulibaly.  Cette rencontre improvisée, en marge du Forum de Bamako pour lequel étaient venus de nombreux industriels algériens, a été possible grâce  à l’abnégation du Ministre du Développement Industriel du Mali.

Le patron des patrons algériens s’est réjoui du fait que cette rencontre intervienne  quelques mois seulement après un contrat de production d’électricité entre l’Algérie et le Mali. Après sa brillante intervention, il a permis à chaque industriel algérien présent  de faire une brève  communication pour présenter les opportunités qu’offre son entreprise. Au cours de ses  présentations, la partie algérienne a unanimement  promis de promouvoir avec les industriels maliens, la coentreprise. Ce qui permettra d’implanter des filiales algériennes au Mali, avec bien sûr un transfert de technologies.

Mohamed Ag Ibrahim projette d’impulser un partenariat gagnant-gagnant entre les industriels algériens et maliens pour la promotion économique des deux Etats  voisins. « Le Mali  est le prolongement naturel sud de l’Algérie. Tout comme l’Algérie est le prolongement naturel nord du Mali », a-t-il admis. Des promoteurs du secteur industriel malien ont nourri l’intérêt d’accéder à un partenariat avec  leurs  homologues algériens. Ce fut le cas, entre autres, de Lanfia Camara qui opère dans le secteur cotonnier et de Mme Diallo, du secteur agro-industriel (fabrication de jus de fruits exclusivement malien). Antoumani N’Djaye, ancien ministre malien des  Sociétés et Entreprises d’Etat, a témoigné de l’excellence des relations  économiques de notre pays avec l’Algérie.

Qui est Ali Haddad ?

Ali Haddad est le PDG de l’entreprise de BTP ETRHB. Depuis 2014, il est aussi le président du Forum des chefs d’entreprise (FCE), la principale organisation patronale algérienne qui  compte plus de 4 500 entreprises pour plus de 350 000 employés avec un chiffre d’affaires de plus de 35 milliards de dollars US. Né le 27 janvier 1965 à Azeffoun, dans la wilaya de Tizi Ouzou, Ali Haddad a longtemps cultivé un goût prononcé pour la discrétion. « Tout petit déjà, je m’asseyais au fond de la classe »,  se souvient-il.  Il se masquait le visage, lorsqu’un objectif s’intéressait un peu trop à lui.  Une époque révolue depuis le 27 novembre 2014, notamment après son accession à la présidence du Forum des chefs d’entreprise (FCE). Désormais Ali Haddad, le patron des patrons algériens, communique de façon excellente.  Actuellement, les BTP, les medias, le football, l’hôtellerie et  la santé constituent son domaine d’activité.

Gaoussou M. Traoré

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *