Racine Thiam au 8ème Rendez-vous avec Koulouba : « Les difficultés financières n’ont pas commencé sous IBK ! »

Le 8ème Rendez-vous avec Koulouba, tenu le 6 septembre 2016 à la Maison de la Presse, a permis à Racine Thiam, Directeur de la Communication et des Relations Publiques de la Présidence de la République, de s’entretenir avec les hommes de medias sur les actions menées par le Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, durant les 3 ans de son premier mandat.
Venu pour lever toute équivoque, le Directeur de la Communication et des Relations Publiques de la Présidence de la République a commencé par préciser : « Après 3 ans à Koulouba, l’heure n’est pas au bilan, mais plutôt à l’évaluation des projets initiés par le Président Ibrahim Boubacar Kéita depuis son accession à la magistrature suprême ». Racine Thiam a également tenu à se prononcer sur les rumeurs qui circulaient sur les réseaux sociaux faisant état d’un salaire de 150 millions de francs CFA accordé à IBK. « C’est faux ! le Président de la République a un salaire, fixé par l’ancien Président Amadou Toumani Touré, qui passe en ridicule. Il a le fonds de souveraineté le plus bas de la sous-région », a-t-il ajouté.
Toutefois, le Directeur de la Communication et des Relations Publiques de la Présidence a rappelé qu’Ibrahim Boubacar Kéita a été élu sur la base d’un programme qui concerne l’honneur du Mali et le bonheur des Maliens. Il s’agit, pour lui, d’avoir une armée digne de nom, d’assurer l’intégrité territoriale et de restaurer la paix sur tout le territoire national.
S’agissant de la situation sécuritaire du nord, Racine Thiam indique que l’Accord pour la Paix et la Réconciliation reste et demeure la seule solution pour la stabilité et le développement de notre pays. A ce niveau, le Directeur de la Communication et des Relations Publiques estime qu’« En ce qui concerne l’Accord pour la Paix et la Réconciliation, il y a eu une avancée extraordinaire après seulement un an et quelques mois de sa signature. Toutes les parties signataires se sont inscrites dans l’intégrité du territoire du pays et dans sa forme laïque. Depuis la signature, aucune attaque n’a été menée par une partie contre l’armée malienne. Ce qui est sûr, aujourd’hui, nous sommes face à un ennemi commun qui n’est autre que les terroristes ». Répondant à une question relative à la cherté de la vie et à la pauvreté, Racine Thiam a laissé entendre que les difficultés financières n’ont pas commencé sous IBK. « Ce qui est sûr, nous n’avons pas d’inflation économique. Mais, nous y travaillons et nous allons continuer à travailler pour le bonheur de tous les Maliens », a-t-il déclaré.
Ousmane Ballo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *