Rassemblement populaire national du 11 août : Le M5-RFP gagne le pari de la mobilisation 

Sous une fine pluie, des milliers de personnes ont convergé vers la Place de l’Indépendance, répondant encore une fois à l’appel du Mouvement du 5 Juin Rassemblement des Forces Patriotiques (M5- RFP) pour un meeting populaire national. C’était le mardi 11 août 2020.

Après la minute de silence en la mémoire des martyrs, Dr Choguel Kokala Maïga, a introduit le meeting en parlant des retombées  du combat du M5 sur certaines corporations sociales (l’article 39 pour les enseignants, la hausse du prix du kilogramme du coton et l’adoption d’un décret donnant satisfaction à toutes les revendications des magistrats) etc. Il a réaffirmé la détermination du mouvement du 5 juin à se battre jusqu’à l’atteinte de son objectif.

Puis, Pr Ibrahim Ikassa Maïga, a lu la Déclaration n°005 du M5-RFP, lequel dénonce l’installation par le régime d’Ibrahim Boubacar Keita d’un système oligarchique et ploutocratique de prédation, qui a détruit l’école, le système de santé et affecté le pouvoir d’achat des Maliens.

Maître Mountaga Tall a qualifié le pouvoir d’Ibrahim Boubacar Keita, de fourmi piquante qu’il faut écraser. Il a balayé d’un revers de main les accusations visant à faire croire que leur mouvement du 5 juin veut créer un Etat théocratique dans lequel s’appliquera de plein droit la charia.

A son tour, Cheick Oumar Sissoko a fustigé la gouvernance actuelle, incapable pour lui, de booster le développent social et économique, malgré les énormes ressources naturelles et le budget de 25.000 milliards de Franc CFA dont dispose le pays. Le Mali, déplore-t-il, ne gagne que 20% de l’exploitation de l’or produit au Mali.

Tour à tour, Dr Oumar Mariko, Madame Sy Kadiatou Sow, Modibo Sidibé, Pr Clément Dembélé, Mohamed Ali Bathily se sont succédé au pupitre pour dénoncer la gouvernance et appeler à poursuivre et intensifier les actions de désobéissance civile jusqu’à la démission du Président de la République.

Après l’intervention de l’autorité morale du mouvement, l’imam Mahmoud Dicko, les manifestants ont été invités à siéger à la place de l’indépendance jusqu’ à la démission du Président de la République, Ibrahim Boubacar Keita et de son régime. De nombreux militants du M5-RFP ont passé la nuit à la Place de l’Indépendance dans une détermination totale. Ils sont passés la nuit à la belle étoile dans une atmosphère bonne enfant. Toute la nuit, des jeunes gens, faisaient du thé, critiquaient la gouvernance, chantaient et dansaient au rythme des meilleures sonorités d’hier et d’aujourd’hui. Certains ont érigés des barricades dans les quatre coins du monument de l’indépendance pour stopper la circulation des personnes, procédaient aux fouilles pour éviter tout risque d’infiltration.

Alpha Sidiki Sangaré

Les forces de l’ordre font le ménage !

C’est tôt hier mercredi, vers 7h50 mn que les forces de l’ordre ont, du haut d’un immeuble, envoyé du gaz lacrymogène pour commencer le processus d’évacuation de la Place de l’Indépendance dont les accès avaient été bouclés par les manifestants. De loin, on pouvait apercevoir des colonnes de fumée. Vers 9 heures, le dispositif de sécurité a réussi à prendre possession des lieux. Au passage d’un membre de notre rédaction, deux ou trois manifestants se trouvaient dans un véhicule de la Police.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *