Rentrée scolaire : Les élèves du collège horizon victimes du putsch turc

Le président turc Erdogan tente de détruire le réseau d’écoles que son ennemi juré, Fethullah Gülen, a implanté en Afrique. Et ceux sont les 3 200 élèves de quatre écoles du réseau Collège Horizon de Bamako qui risquent d’en faire les frais. Les écoles Collège Horizon à Bamako sont un symbole d’excellence : 90 % de réussite au baccalauréat cette année (la moyenne nationale est de 32 %). Pourtant, le gouvernement a abrogé l’agrément accordé aux promoteurs du collège. Motif : Ces écoles appartiennent au prédicateur turc Fethullah Gülen, que le président Erdogan accuse d’être le cerveau du putsch manqué de juillet 2016. Depuis, il tente par tous les moyens d’annihiler la présence à l’étranger de son rival. Au Maroc, au Soudan, en Guinée, au Niger, en Somalie : la diplomatie turque fait pression sur les gouvernements pour qu’ils retirent les agréments des établissements et transfèrent la gestion à la fondation turque Maarif. Mais, la pilule a du mal à passer auprès des parents d’élèves. Et pour cause, la plupart des écoles reprises par Maarif à l’étranger ont périclité.
Source: L’Aube

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *