Santé de la reproduction : La DRPFEF sur le créneau de la sensibilisation

La Direction régionale de la promotion de la femme de l’enfant et de la famille, avec l’appui de Kènèya Jému Kan (KJK) a organisé une campagne de sensibilisation des femmes sur les trois signes de danger sur la femme pendant la grossesse, après l’accouchement et sur le nouveau-né. La campagne a concerné les six communes du district de Bamako.

La Maison de Presse a servi de lieu au lancement de ladite campagne le 16 février 2017 en  présence du Directeur de KJK, Monsieur DAFFE sous la présidence de la Directrice régionale de la promotion de la femme de l’enfant de la famille, Mme KANOUTE Awa DOUMBIA. Selon la DRPFEF, en 2012-2013, 91% des femmes urbaines ont accouché dans les centres de santé contre  46% des femmes rurales. A Bamako, 3% des femmes ont accouché à la maison. Ce taux de Bamako est très disparate entre les revenus moyens et les revenus faibles et entre les alphabétisés et les non alphabétisés. Ces résultats justifient les efforts fournis pour accroître le nombre et la qualité des prestations de services pour les naissances dans les établissements de santé. Le retard dans la prise en charge est dû à la méconnaissance des signes de danger.

Ces séances d’information et de sensibilisation sont des facteurs très importants dans la lutte contre la mortalité maternelle et néonatale, dira Mme KANOUTE.

Le  projet Kènèya  Jèmukan ayant connaissance de ces résultats a conjugué ses efforts avec la DRPFEF pour la réduction de la mortalité maternelle dans les zones d’intervention.  Le département de la promotion de la femme, de l’enfant et de la famille, pour atteindre les objectifs  a un rôle important  à jouer. L’information des leaders, des groupements de femmes pour les amener à reconnaître le lien entre la reconnaissance des signes de dangers, la prise en charge précoce des cas et la réduction de la mortalité maternelle et néonatale seront au rendez-vous. Quand au Directeur de KJK, il se dit très satisfait de la réussite de l’activité. Monsieur DAFFE engage le projet à soutenir les activités de la DRPFEF.

Oumar K, correspondance particulière 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *