SE Mme Seck à la rencontre intra et intercommunautaire à Goundam : ‘’La quête de la paix est un effort collectif et permanent’’

Pour la marraine de la Grande rencontre intra et intercommunautaire sur la paix sociale et le vivre ensemble de la Coordination des Kel-Ansar et Alliés, la «quête de la paix est un effort collectif et permanent».

Elle a fait part de son honneur et sa joie immense d’être présente à Goundam comme fille du terroir et de s’adresser à l’assistance en un moment où les fils et les filles de nos communautés se réunissent pour promouvoir la paix et le vivre ensemble dans le cadre de cette rencontre de concertation intra et intercommunautaires des populations de la région de Tombouctou. «Je saisis cette belle occasion pour saluer Monsieur Oumar Ag Hamama El Ansari, Président de la Coordination des Kel Ansar et alliés, ainsi que les initiateurs pour la tenue de cette rencontre combien importante pour notre pays, pour notre région et pour toutes nos communautés ici représentées dans toutes ses composantes », a déclaré Mme Seck Oumou Sall.

A l’en croire, l’initiative et bien plus le thème choisi : « paix sociale et vivre ensemble » sont «révélateurs de l’attachement à la paix et au vivre ensemble, de la détermination de nos communautés, de nos leaders et de nous tous, de nous écouter les uns et les autres, non de défendre nos positions quelquefois tranchées, pour consolider les acquis séculaires de notre vivre ensemble et de promouvoir une gouvernance participative et démocratique dans notre région, la mystérieuse Tombouctou».

Selon elle, la région de Tombouctou, connue mondialement comme étant un havre de paix, avec une tradition légendaire d’accueil et d’hospitalité, a été affectée par la crise que nous avons connue en 2012. «Le retour définitif de la paix, la confiance et la consolidation de la cohésion sociale entre différentes communautés sont les voies et les sentiers qui exigent que nous puissions les entretenir et permettre les va et vient, les voyages aller et retour de nos communautés et de nos biens en toute sécurité en vue de promouvoir un développement économique local. Je suis convaincue qu’en puisant dans nos traditions et en se référant à nos règles et traditions de tolérance, de bonne gouvernance et de l’esprit de l’entreprise, nous pourrons contribuer à la paix sociale et au bon vivre ensemble communautaire», a-t-elle souligné.

Mme l’Ambassadeur du Mali à Berlin a ajouté : «Nous pouvons compter sur l’accompagnement de chacun de nous tous car la quête de la paix est un effort collectif et permanent pour promouvoir la tradition de dialogue et détruire les obstacles qui le mine». Elle a formulé le vœu que cette rencontre conduise à un engagement fort et à des actions concrètes.

Pour l’ancienne maire de la commune urbaine de Goundam, non moins Présidente fondatrice du Mouvement Trait d’Union, « la violence et la lutte armées ne peuvent en aucun cas conduire à la paix et à la cohésion sociale qui demeurent l’objectif ultime de cette rencontre ».

Chiaka Doumbia

 

Les raisons d’un choix

« Excellence, vos efforts reconnus dans le cadre de la réconciliation nationale, votre expertise acquise dans le cadre des missions de négociations et de mise en œuvre de l’accord de paix, auxquelles s’ajoutent vos qualités de femme leader au sein de nos communautés, votre position à la mairie de Goundam, et votre identité personnelle de trait d’union traduisant la richesse de notre diversité communautaire, nous motivent à vouloir solliciter votre présence en qualité de Marraine de ce grand évènement qui se veut être novateur et grandement engagé dans la consolidation de la paix, la concorde, le vivre ensemble, le développement de nos terroirs et du Mali plus généralement», souligne le Président de la coordination Kel-Ansar et Alliés, Oumar Ag Hamama Cissé dans sa correspondance adressée à la marraine.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *