selon le ministre amadou thiam : ‘’Chaque acteur de la société civile est garant le succès du DPI‘’

Le ministre en charge des reformes institutionnelles et des relations avec la société civile? Amadou Thiam a fait cette importante déclaration à l’ouverture de l’atelier de concertation le samedi 07 septembre 2019 au centre international des conférences de Bamako (CICB). C’était sous la présidence de Dr Boubou Cissé, chef du gouvernement.

Le Premier ministre, Chef du Gouvernement, Dr Boubou Cissé,  a présidé, le samedi 7 septembre 2019  au CICB, l’atelier national de réflexion portant sur la contribution de la société civile au Dialogue politique inclusif.  C’était  en présence du ministre des Réformes Institutionnelles et des Relations avec la Société Civile, Amadou Thiam, du président de la Coalition Nationale de la Société Civile, Boureïma Allaye Touré, des représentants du Corps diplomatique accrédité dans notre pays. Ledit atelier dont les travaux se sont poursuivis jusqu’au lendemain dimanche avait pour  thème : « Pour le Dialogue politique inclusif, chaque acteur de la société civile compte ! ». Les participants, organisés par panels, ont échangé sur plusieurs sous-thèmes, dont : les mécanismes et les approches qui favorisent le dialogue politique, les stratégies appropriées à définir pour consolider les acquis de la réconciliation, le dialogue social et le vivre ensemble dans une communauté de destin.

C’est  Mme Djiré Mariam Diallo, maire de la CIII du District, qui a prononcé les mots de bienvenue aux délégués venus des quatre coins du pays. A son tour, le président du Conseil national de la société civile Boureïma Allaye Touré,  a fait l’inventaire des réformes institutionnelles acquises pendant la Transition de 1991, notamment l’instauration du multipartisme intégral et de l’Etat de droit afin d’asseoir la République sur un État plus légitime. Il a regretté l’absence de l’Etat dans certaines zones du pays. A en croire M. Touré, l’organisation du Dialogue politique inclusif est devenu nécessaire compte tenu de l’importante  fragilisation du tissu social, les pertes en vies humaines et la détérioration du vivre ensemble multiséculaire, dont jouissait notre pays.

Le ministre Amadou Thiam s’est réjoui du fait que la Société civile se concerte pour débattre de toutes les questions relatives à l’instauration d’un Dialogue politique inclusif dans notre pays. Ce qui est, pour lui, un gage de la préservation de la paix.

Le Premier ministre, Dr Boubou Cissé, a expliqué la nécessité de la tenue de ce Dialogue politique inclusif afin que le climat politique puisse s’apaiser dans notre pays. Il a vivement souhaité que l’atelier débouche sur des recommandations pertinentes de la société civile, de même qu’il a pris l’engagement que les résultats issus de cet atelier feront l’objet d’une attention particulière du gouvernement.

Gaoussou Madani Traoré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *