Signature d’un méga-contrat d’armements entre les États-Unis et l’Arabie Saoudite

La Maison blanche vient d’annoncer la signature de contrats d’armements pour la rondelette somme de 110 milliards à l’occasion de la visite du président Donald Trump à Ryad.
Un responsable de la Maison Blanche a annoncé samedi des contrats de ventes d’armements d’une valeur de 110 milliards de dollars à l’Arabie saoudite, un allié traditionnel des Etats-Unis. Cette annonce a été faite au premier jour de la visite du président Donald Trump à Ryad, première étape de son premier déplacement à l’étranger.
« Le président et le secrétaire d’Etat (Rex) Tillerson vont assister à une cérémonie de signature de près de 110 milliards de dollars » d’accords militaires, a déclaré le responsable. Ces accords visent à « soutenir à long terme la sécurité de l’Arabie saoudite et de la région du Golfe face aux menaces de l’Iran », a-t-il ajouté sans détailler ces accords.
15 milliards pour General Electric
General Electrics (GE) a également annoncé la signature d’une série de protocoles d’accords avec l’Arabie saoudite d’une valeur de 15 milliards de dollars à cette occasion. Dans un communiqué, le conglomérat industriel américain, basé à Boston, précise qu' »en partenariat avec le royaume », des protocoles d’accords et des projets d' »une valeur de 15 milliards de dollars » ont été signés en présence du président Trump et du souverain saoudien Salmane ben Abdel Aziz.

« Quelque 7 milliards de dollars iront à GE Technology and Solutions à travers divers secteurs et partenariats destinés à créer une plate-forme économique véritablement diversifiée et durable », souligne le communiqué du groupe.
S.B. avec AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *