Soins Essentiels dans la Communauté (SEC) : Un plaidoyer en faveur de la promotion et de la pérennisation au menu

Le Centre National de Documentation et d’Information sur la Femme et l’Enfant (CNDIFE) a servi de cadre le samedi 14 mars 2020 à la cérémonie commémorative de la Journée nationale de plaidoyer en faveur de la promotion et de la pérennisation des soins essentiels dans la communauté. Présidée par Dr Adama Baridjan Traoré, Conseiller technique au ministère de la Santé et des Affaires sociales (MSAS), cette rencontre a enregistré la présence de Dr Aïssata Maïga, représentante des partenaires techniques et financiers et tous les acteurs concernés.

Cette première  édition s’inscrit dans la volonté de la Coalition Nationale en faveur des Soins Essentiels dans la Communauté (CNSEC) d’accompagner et d’apporter des solutions durables aux problèmes de santé des nouveau-nés, des enfants, des femmes, voire de toutes les familles maliennes et, plus particulièrement, en milieu rural.

Yaya Zan Traoré, président de la CNSEC, a rendu un vibrant hommage au  ministre de la Santé et des Affaires sociales  pour son engagement en faveur de la promotion de la santé communautaire et plus généralement dans la lutte contre les maladies, non seulement sur le plan national, mais également en Afrique, voire dans le monde entier.

Pour lui, ce 14 mars marque un tournant important pour le renforcement et la pérennisation des SEC au Mali, à travers la réalisation de cet évènement tant attendu par ses acteurs. Yaya Zan Konaré a rappelé que les SEC se définissent comme étant l’ensemble des services de soins préventifs, curatifs et promotionnels efficaces et accessibles. « Il est mis en œuvre avec la participation active des communautés, en vue de réduire la morbidité et la mortalité au niveau des ménages et des familles. Autrement dit, il s’agit des soins dont les communautés ont besoin pour bien vivre et s’épanouir. Cela, indépendamment de leurs origines, de leur statut social, de leur lieu de résidence… » a-t-il expliqué.

Espérant l’apport des autorités dans la promotion et la pérennisation des SEC, M. Konaré dira qu’il est convaincu que l’engagement, au plus haut niveau de l’Etat, servira de catalyseur aux efforts fournis pour améliorer la couverture en soins essentiels au niveau communautaire partout au Mali.

Selon le président de la CNSEC, malgré les avancées majeures, le constat montre qu’il reste encore des défis à relever dans l’atteinte des objectifs assignés : la fourniture des services de soins de santé reste confrontée à divers obstacles, surtout dans les communautés les plus nécessiteuses et les plus marginalisées. Pour lui, certains enfants maliens n’ont encore toujours pas accès aux soins d’importance vitale. Et d’ajouter que la situation sanitaire se caractérise par la persistance des maladies infectieuses et parasitaires, avec un niveau toujours élevé de morbidité et de mortalité chez les femmes et les enfants.

«Cette journée que nous voulons institutionnaliser, sera une opportunité pour les décideurs, acteurs et bénéficiaires de partager les efforts fournis en faveur des SEC, les résultats atteints en lien avec ceux attendus, ainsi que les perspectives en lien avec les ambitions. Notre ambition est de faire véritablement des SEC un instrument efficace pour davantage appuyer le gouvernement à travers le MSAS, dans ses efforts de rendre accessibles les soins et services de qualité aux populations notamment, celles des zones rurales éloignées ou difficiles d’accès qui en ont le plus besoin» a-t-il indiqué.

En outre M. Konaré a laissé entendre que le plaidoyer, qui sera développé pendant et après ces journées commémoratives, contribuera à promouvoir et instaurer une communication axée sur la sensibilisation et la mobilisation de tous et chacun, en faveur des SEC, faire en sorte que les vies de ces millions de nouveau-nés et d’enfants maliens soient sauvées.

Quant au Dr Aïssata Maïga, représentante des partenaires techniques et financiers, elle a rassuré la Coalition que les PTF sont résolument engagés dans la mise en œuvre de la stratégie des SEC qui est une stratégie vers la couverture sanitaire universelle.

Dr Adama Baridjan Traoré a salué l’initiative de la CNSEC et promet l’accompagnement du département de la santé dans la promotion et la pérennisation des SEC.

Bourama Camara

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *