Stage de recyclage de la Fédération Malienne de Cyclisme : 20 entraîneurs et des cyclistes renforcent leurs capacités

En partenariat avec l’Union cycliste internationale de la solidarité olympique, le Comité National olympique et sportif du Mali et la Fédération malienne de cyclisme ont initié un stage de formation de huit jours à l’intention des entraineurs cyclistes et des cyclistes volontaires du Mali au Stade du 26 mars.
Etaient présents à la cérémonie d’ouverture de ce stage, Amadou Togola, président de la Fédération malienne de cyclisme, Simor Hupperetz, formateur de l’Union cycliste internationale et Oumarou Tamboura du Comité national olympique et sportif du Mali. Jusqu’au au 08 novembre 2016, vingt entraineurs et cyclistes volontaires prendront part à ce stage de formation portant sur 8 modules sous la conduite de M. Simor Hupperetz formateur de l’union cycliste internationale et entraîneur de l’équipe du Rwanda.
Selon Amadou Togola, président de la fédération malienne de cyclisme, cette formation vient à point nommé afin de donner un nouveau souffle au cyclisme malien.
« Nous préparons le tour du Mali du 30 novembre au 04 décembre prochain. Donc, une formation de ce genre aura, sans nul doute un impact positif sur le cyclisme malien et sur la performance de nos cyclistes pendant cette compétition ». Amadou Togola a également lancé un appel à tous les partenaires de la Fédération malienne de cyclisme à continuer de soutenir le cyclisme qui est un sport populaire.
Il a enfin exhorté les stagiaires à suivre les cours avec beaucoup d’intérêts.
Pour le jeune formateur belge de 27 ans, M. Simor Hupperetz, l’objectif de ce stage est de donner aux entraîneurs du Mali les outils en termes de coaching et d’entraînement pour qu’ils puissent s’en servir d’ici le prochain tour du Mali. Selon lui, les modules sont très variés. Il s’agit des modules de formation de base du premier niveau, généralement basés sur la préparation des sessions d’entrainement, de musculation, des séances pratiques, des techniques de cyclisme sur route et enfin la sécurité des cyclistes.
Bourma Camara

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *