Stratégie de coopération OMS-Mali 2017-2022 : Les acteurs font le point

Impliquer tous les acteurs afin de permettre une prise en compte des domaines d’intérêt de tous les partenaires et proposer un document qui pourra servir de cadre de référence à l’ensemble des acteurs, tel était le but de la rencontre d’échange initiée par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) qui a réuni les intervenants dans le domaine de la santé au Mali.sante-01
C’était à l’hôtel Radisson, sous la présidence de Dr Bouaré, représentant du ministre de tutelle, en présence de la Coordinatrice du Système des Nations-Unies au Mali, Madame Mbaragua Kassarabwe, du Représentant par intérim de l’OMS Mali, Dr Manga Lucien, du chef de file des Partenaires Techniques et Financiers, Dr Mariama Ciré Bah, non moins Directrice par intérim du bureau santé de l’USAID.
Dans un document conçu sur la situation sanitaire du Mali, présenté par le représentant par intérim de l’OMS au Mali, Dr Manga Lucien, il ressort que malgré les efforts du gouvernement notamment à travers le ministère de la santé et de l’hygiène publique, les indicateurs restent encore en deçà des normes de l’OMS dans certains secteurs.
Selon EDSV 2012-2013, le taux de mortalité maternelle est de 368 pour 100.000 naissances vivantes (NV). Les taux de mortalité néonatale et infantile sont respectivement de 35 pour 1000 NV et 58/1000 NV. Le taux de mortalité infanto-juvénile est de 98/1000. Quant au taux brut de natalité, il est de 38/1000. Toujours selon ce document, le nombre de structures pour 10.000 habitants est de 0,9. En ce qui concerne la performance du système de santé, on note un taux de couverture géographique en service de santé dans un rayon de 5 km de l’ordre de 58% ; le taux d’utilisation des services (nouveau consultant/habitant/an) est de 0,41 ; le nombre d’accouchement assistés par un professionnel est de 30,3% en 2015, etc. S’agissant de la densité moyenne des professionnels de santé pour 10.000 habitants, elle est de 2,8 contre une norme de 23, fixée par l’OMS.
Pour la stratégie de coopération OMS-Mali 2017-2022, cinq axes prioritaires ont été dégagés à savoir, le renforcement du système de santé, la sécurité sanitaire, l’atteinte de l’ODD3 et des autres ODDs y afférent, le renforcement des capacités institutionnelles nationales et le développement d’un partenariat pour la santé et la consolidation de la paix.
Daouda T. Konaté

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *