Tentative d’escroquerie portant sur plus de 100 milliards FCFA d’achat d’équipements militaires : Un faux chargé de mission dans le filet du Camp I de gendarmerie

La brigade de recherche de la rive gauche du Camp I de la gendarmerie de Bamako, sous la houlette du sous-lieutenant Mohamed Elmedy Ag Idias, a mis le grappin sur Fousseiny Camara, un homme qui se faisait passer pour un chargé de mission au ministère de la Défense et des Anciens combattants, afin d’escroquer un fournisseur d’armements basé dans un pays arabe. Il a proposé à ce dernier de l’aider à obtenir un marché d’achat d’armements, dont des aéronefs d’un montant de 250 millions d’euros, soit 164 milliards de FCFA ! Excusez du peu !

Tout est parti d’une dénonciation en date du lundi 15 février 2021 du ministère de la Défense et des Anciens combattants au Camp I de gendarmerie de Bamako pour escroquerie et usurpation de titre. Les services du département en charge de la défense ont eu vent qu’un homme se fait passer pour un des chargés de missions pour escroquer un homme d’affaires basé dans un pays arabe. En sa qualité «de chargé de mission», il a proposé à cet homme d’affaires de l’aider à obtenir un marché d’achat d’équipements militaires dont des aéronels d’un montant de 250 millions d’euros, soit 164 milliards de FCFA. Pour mieux tromper la vigilance de son interlocuteur et avoir sa confiance, Fousséiny Camara lui fait parvenir une série d’informations sur le département de la défense qu’il a rassemblées sur la toile mondiale. En attendant, il demanda à son interlocuteur du pays arabe de lui envoyer rapidement la somme de 10. 000. 000 FCFA.

Dès la réception de la dénonciation, l’équipe d’enquêteurs expérimentés se met au travail immédiatement et parvient rapidement à établir une connexion avec l’interlocuteur de Fousséiny Camara. Ce dernier collabore effectivement fournit d’importantes informations, dont la demande de paiement de 10. 000. 000 FCFA. Le sous-lieutenant Mohamed Elmedy Ag Idias et ses hommes tendent un piège au faux chargé de mission en se faisant passer comme des hommes mandatés par l’homme d’affaires du pays arabe pour lui remettre une partie des sommes demandées. Fousséiny mord à l’hameçon. Rendez-vous est pris quelque part à ACI 2000 le mardi 16 février à 12 heures. Bien habillé en boubou, Fousséiny se pointe à 13h50mn en s’excusant pour son retard. Au lieu des 5. 000. 000 de FCFA escomptés, ce sont les menottes qu’il reçoit pour être conduit dans les locaux de la gendarmerie. Actuellement, il séjourne au Camp I.

Cette unité d’enquête de la gendarmerie a multiplié les exploits ces derniers temps. On se rappelle l’arrestation, par ses soins, d’un faux marabout avec des faux billets de banque d’une valeur de 5 milliards de francs et d’un escroc qui se faisait passer pour un

émissaire d’un responsable du ministère de la Défense auprès de la direction du PMU Mali.

Moulaye Hassane Haïdara, stagiaire

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *