Un juste rappel de ces propos présidentiels

Lors de la dernière rentrée solennelle des cours et tribunaux du Mali, le président de la République, président du Conseil supérieur de la magistrature a vigoureusement répliqué au Procureur général de la Cour Suprême. « Cela est constant et avéré. Le parquet n’a jamais été aussi indépendant. Aucune injonction présidentielle. Monsieur le ministre Garde des sceaux peut en témoigner. Liberté absolue, confiance totale aux magistrats qui ont mission de distribuer la justice. Cela est constant, patent et avéré. Ma dernière audience avec le ministre de la Justice, Garde des sceaux en dehors du Conseil des ministres, date de la session du Conseil supérieur de la magistrature pour le conseil je lui ai entièrement donné carte blanche pour les nominations qu’il souhaite faire dans la mission que je lui ai confiée. Je suis un chef d’Etat à l’aise, un président du Conseil supérieur de la magistrature à l’aise ».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *